Rêve ou réalité ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Rêve ou réalité ?

Message par Volfsön le Mar 11 Oct 2016 - 19:40

Volfsön se tenait sur le champ de bataille, debout, dans son armure lourde, épée dans une main, magie dans l'autre. Son bouclier, fendu en deux, était à ses pieds.
Autour de lui, des éclairs magiques parcouraient le champ de bataille, des hurlements d'agonies et de peur, ou de rage, retentissaient, et des Impériaux gisaient ça et là, avec le corps de Mercenaires du Régiment Perdu.
Cinq combattants, deux Recrues, un Caporal et un Sergent, le responsabilité du Lieutenant, les troupes que lui avait confié le Commandant lors de la charge initiale, étaient morts. Face à la poussée impériale, sa petite force de frappe n'avait même pas eu le temps de se replier ou de tenter une feinte.
Cela faisait maintenant près de six heures que les deux forces s'opposaient dans un corps à corps démentiel. Meurtrier. La charge initiale du Régiment, menée par Cirwen au première loge, suivit de près par Burzum, avait enfoncé les rangs impériaux. Lorsque toutes les troupes des Mercenaires avaient forcé la ligne et progressé dans leur rang, le piège s'était refermé.
Les troupes impériales ont refermé alors leur effectif sur eux, encerclant complètement les Mercenaires, et la boucherie commença. Les premiers à tomber fûrent les Recrues. L'entraînement de l'armée impériale était trop poussé pour eux. Puis, les "Grands" commencèrent à faiblir. La dernière chose que vit Volf' de Cirwen fût son cheval s'écroulant au sol, et un hurlement de bête retentir. Puis dans un autre coin du champ de bataille, les éclairs significatif de Sidonay et la lumière méridienne de Den'Shi explosaient. Burzum tomba, le corps transpercé d'une dizaine de flèches et d'une baliste.
Face au Lieutenant, un Impérial, en armure de couleur bronze, et présentant un glaive est une lance. Le combat commença, les force de Volf' étaient à bout, il se battait depuis l'aube, et tenir son sort de négation pour contrer la magie adverse était pesant. Si seulement son apprenti n'était pas mort...
La lance de l'Impérial se brisa contre l'armure du Lieutenant, qui envoya en retour un revers de sa lame..qui se brisa sur le casque de l'adversaire.
Stupéfait, Volfsön senti le glaive pénétrer sa gorge, là où le gorgerin ne protégeait plus rien. Du sang coula de ses lèvres, son regard demeura fixe, tandis que ses forces l'abandonnaient.
L'Impérial rît.
" Et bien, mon petit réceptacle, on dirait bien que j'ai vaincu. " dit-il d'une voix familière à Volf'.
" Tu le savais, que m'éliminer de la sorte, de la part de ces petits merdeux de Mercenaires, ne suffirait pas, l'Augure est en chacun de nous. Nous sommes..."


Le Lieutenant se réveilla en subitement, en sueur, la main sur la garde son épée, il tâtait sa gorge, son regard fou balayait sa chambre.
" Encore ce rêve.. "
Il prît un livre, sur sa table de nuit, l'ouvrît et commença à écrire, un léger filament de magie servant d'encre.
" Jour 122 :
Toujours le même rêve. Ce coup-ci, la charge frontale n'a rien fait. Tout comme l'implosion magique. Les tirs de soutiens. La ruse. Les assassinats. L'armée Impériale qui se dresse devant moi en songe, demeure inflexible. Cet homme... Cet "Envoyé de l'Augure" a toutefois assuré ce coup-ci qu'il n'était pas seul. Il faut trouver un point faible, je sens que le jour de la bataille approche.
Toujours aucune piste... "


Il refermât son journal, le posa sur le lit, et inspecta sa gorge dans le miroir de la chambre...
Une cicatrice s'y trouvait.
avatar
Volfsön
Lieutenant
Lieutenant

Messages : 383
Date d'inscription : 11/02/2016
Age : 20
Localisation : Avignon

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Rêve ou réalité ?

Message par HiverFatalII le Mar 11 Oct 2016 - 23:55

Et moi chui où ? Sad

_________________
J'ai vaincu la mort par cent fois...
Et je la vainquerai encore...
L'éternel hiver de mon existence...
Ne prendra jamais fin...

L'immortalité est une malédiction...
Pas une bénédiction...
Parce que la vie est un enfer...
Qui veut vivre en enfer pour l'éternité ?...
avatar
HiverFatalII
Héraut
Héraut

Messages : 296
Date d'inscription : 21/12/2015
Localisation : Canada

Voir le profil de l'utilisateur http://leregimentperdu.1fr1.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: Rêve ou réalité ?

Message par Volfsön le Mer 12 Oct 2016 - 6:59

Ne t'en fait pas ô Héraut, ce n'était que le début, d'autres rêves suivront, je n'ai pas encore tout pour tout le monde, j'ai juste posé les bases.
Patience Nordique, ta mort viendra en songe, comme celles que j'ai vu pour tous.
avatar
Volfsön
Lieutenant
Lieutenant

Messages : 383
Date d'inscription : 11/02/2016
Age : 20
Localisation : Avignon

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Rêve ou réalité ?

Message par HiverFatalII le Mer 12 Oct 2016 - 9:29

Yes ! Je vais enfin mourir ! Fini mon calvère ! Bon... même si ce n'est qu'un rêve...

_________________
J'ai vaincu la mort par cent fois...
Et je la vainquerai encore...
L'éternel hiver de mon existence...
Ne prendra jamais fin...

L'immortalité est une malédiction...
Pas une bénédiction...
Parce que la vie est un enfer...
Qui veut vivre en enfer pour l'éternité ?...
avatar
HiverFatalII
Héraut
Héraut

Messages : 296
Date d'inscription : 21/12/2015
Localisation : Canada

Voir le profil de l'utilisateur http://leregimentperdu.1fr1.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: Rêve ou réalité ?

Message par Volfsön le Ven 14 Oct 2016 - 14:55

Le vent souffle sur le champ de bataille qui se présente devant. Les Mercenaires du Régiment Perdu se trouvent à presque deux cents mètres des lignes Impériales.
La disposition des troupes du Régiment ne laisse planer aucun doute : une charge frontale, dévastatrice, va avoir lieue. Volfsön observe à sa gauche. Etant en première ligne, légèrement en avant comme tous les autres Lieutenants et Capitaines, il aperçoit le Héraut, devant, au côtés de Sidonay et de Den.
En face, les troupes impériales scandent des chants guerriers, claquant leurs glaives sur leurs boucliers.
Soudain le Héraut revêt son heaume, lève son épée et part en avant dans un cris de guerre effroyable. Tout le Régiment suit.
Den et Sidonay partent sur la gauche, tandis que Cirwen suit le Héraut. Volf' et le Capitaine chargent de front vers la droite.
Très vite, les deux armées se rencontrent et le chaos est Roi.
Tous se battent avec une énergie mortelle. Les cris d'agonies résonnent et bientôt, des cercles se forment autour des combattants aguerris, que seul des vétérans peuvent affronter.
La mission de Volf' est simple, se battre, et tenir le champ d'anti-magie assez longtemps pour que le Héraut et ses troupes élimine le Commandant adverse.
Mais rien ne se passe comme prévu. Dès que le Régiment enfonce complètement les lignes impériales, ces dernières se replient derrière eux et commencent à les rassembler en un seul et même point.
Le Lieutenant aperçoit alors descendre de la colline de commandement impériale une dizaine de soldat, tous dans des armures ouvragées et lourdes, équipés de glaives et de lances. Ces soldats se séparent alors, deux se dirigeant vers Den et Sidonay, un vers Cirwen, trois vers Hiver et le reste ne traquant que les gradés et vétérans des Mercenaires. Telles des machines, les soldats massacrent Mercenaires sur Mercenaires, le Capitaine est le premier à tomber, une lance en travers de l’œil. Puis, comme précédemment, Volf' voit Cirwen tomber de sa monture, et un cri bestial retentir. Burzum est fauché par une baliste, et l'aura magique de Den n'est plus présente dans l'air. Celle de Sidonay est très faible.
Volf' court alors vers le centre, tenter d'aider les autres.
Il voit le Héraut lever son épée une fois, deux fois, trois fois, puis il voit un morceau de son épée se briser contre l'armure des soldats "inconnus" sur lui, et ses derniers le renverser de leur trois corps lourdement protéger pour ensuite le clouer sur place avec leurs lances.
Soudain une flèche arrive dans le flanc du Lieutenant, qui dérape, avant de se reprendre dans sa course. Une deuxième lui arrive dans la cuisse. Il tourne la tête et aperçoit un des Inconnus marcher vers lui, tuant deux Mercenaires au passage.
" Petit Sorcier de pacotille, nous sommes l'Augure, peu importe vos combines, le Régiment est défait." dit-il alors qu'il prend par le cou Volf' et lui passe son glaive par deux fois dans le corps, avant de laisser tomber à genoux et de lui planter sa lame en pleine gorge.
Alors, le sort d'anti-magie se brise.
Les cris de rage du Héraut résonnent lorsque tombant à la renverse, le Lieutenant voit de géantes boules de feux tomber du ciel droit sur les restes de ce qui était le Régiment.


Volfsön se réveil en sursaut. Il cherche à se lever mais ses jambes, amorphes, ne répondent pas.
Il se calme.
Face à lui.
Dans sa chambre.
Un Inconnu.
Disparaît dans un mirage.
Alors, un dôme apparaît autour de la Taverne du Défilé du Déchu, un dôme de puissance pure maintenu par le Lieutenant lui-même.


Dernière édition par Volfsön le Ven 14 Oct 2016 - 20:01, édité 1 fois
avatar
Volfsön
Lieutenant
Lieutenant

Messages : 383
Date d'inscription : 11/02/2016
Age : 20
Localisation : Avignon

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Rêve ou réalité ?

Message par HiverFatalII le Ven 14 Oct 2016 - 17:11

C'est qui ces salaupards en armure invicible qui on briser ma Galce !? Je vais les réduire en charpie à main nue !

Très beau texte mon cher Volfson Smile Ceci dit, je crie de rage à la fin mais la seul chose que je sais c'est que jme suis fais clouer au plancher par trois lance Wink

Je suis impressionner par ton travail l'ami Smile Vivement un autre !!! ^^


Dernière édition par HiverFatalII le Sam 15 Oct 2016 - 1:07, édité 3 fois

_________________
J'ai vaincu la mort par cent fois...
Et je la vainquerai encore...
L'éternel hiver de mon existence...
Ne prendra jamais fin...

L'immortalité est une malédiction...
Pas une bénédiction...
Parce que la vie est un enfer...
Qui veut vivre en enfer pour l'éternité ?...
avatar
HiverFatalII
Héraut
Héraut

Messages : 296
Date d'inscription : 21/12/2015
Localisation : Canada

Voir le profil de l'utilisateur http://leregimentperdu.1fr1.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: Rêve ou réalité ?

Message par Volfsön le Ven 14 Oct 2016 - 19:59

Merci Héraut, je fais tout pour avoir un style d'écriture convenable, et qui transporte le lecteur. Le but étant de vous plongez dedans à fond, pour que vous deveniez vos personnages.
D'autres rêves suivront. Chacun apportant plus de précisions ou non sur cette bataille qui semble être la dernière pour nous.
Je suis content que cela plaise, car ça va être vraiment LE plus gros event que je vais mettre en place.
avatar
Volfsön
Lieutenant
Lieutenant

Messages : 383
Date d'inscription : 11/02/2016
Age : 20
Localisation : Avignon

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Rêve ou réalité ?

Message par Ujimushi le Sam 15 Oct 2016 - 9:22

(Je suis vraiment curieuse, ça me tient en haleine !)

_________________
Rouge comme le sang,
Blanc comme les os,
Rouge comme la solitude,
Blanc comme le silence,
Rouge comme les nerfs d’une bête,
Blanc comme le cœur d’un dieu,
Rouge comme la haine qui se déverse,
Blanc comme une blessure qui se glace,
Rouge comme les ombres dévorant la nuit,
Blanc comme un soupir transperçant la lune,
Blanc qui étincelle et Rouge qui tombe.
avatar
Ujimushi
Commandant
Commandant

Messages : 779
Date d'inscription : 23/12/2015
Localisation : Troyes, France

Voir le profil de l'utilisateur http://leregimentperdu.1fr1.net/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Rêve ou réalité ?

Message par Volfsön le Sam 15 Oct 2016 - 18:02

Les deux armées se font face.
Le Lieutenant Volfsön se tient en haut de la colline, avec son apprenti.En contrebas, les rangs du Régiment Perdu s'étendent, rassemblant guerriers, sorciers, soigneurs, archers ou assassins.. Au devant de cette armée hétéroclite, les deux Commandants, le Héraut et l'Intendante discutent.
En face, la ligne de défense impériale se dressent fièrement. Composée d'armures lourdes, de boucliers ferrés et de sarisses longues de trois mètres, elle représente la seule défense pour le Fort derrière elle.
Ce Fort, cela fait deux mois que le Régiment tente de le prendre pour l'Alliance.
Les troupes du Régiment sont sceptique, deux mois, c'est trop long. Même pour un siège aussi simple.
Volfsön voit alors Burzum, montrer fièrement sa corpulence de géant pour rassurer les Mercenaires. Certains sont blessés, d'autres malades, d'autres encore perdent espoir, et pourtant, l'Orque passe dans les rangs, chantant des pitreries ou racontant une prouesse de son imagination. Mais le Lieutenant le voit bien, ses traits sont tirés, et il a perdu au moins trente kilos.
Soudain, Hiver se tourne vers la colline, et fixe le Lieutenant en faisant un signe de tête.
Aussitôt, ce dernier fait un léger signe de main à son apprenti, qui se met en transe tout en incantant. En face, dans la seconde qui suit, les mages de batailles impériaux hurlent de douleur. Le sort de Négation est en place. Burzum et Lyliarël remonte la colline.
" Vas-y Lieutenant, on veille." dit Burzum, tenant son épée large dans une main, et mettant son poing américain dans l'autre.
Volf' ferme alors les yeux, et son esprit quitte son corps, directement vers la colline adverse. Soudain, une énergie néfaste le frappe de plein fouet. Le corps de Volf' tressaute, alors que son esprit se bat.
Dans la plaine, les deux armées se rentrent dedans, Hiver en tête, moissonnant les corps impériaux. Den et Sidonay travaillent de concert sur le flanc gauche tandis que Cirwen et le Capitaine tiennent le flanc droit.
Alors, le piège s'abat sur eux. Lorsque les Mercenaires ont entièrement enfoncé les lignes impériales, ces dernières se referment sur eux, les encerclant.
Volf' les voit alors, face à lui, les Dix. Les Inconnus. Les Guerriers.
Aussitôt, il repousse la vague d'énergie qui l'assaille et fonce sur eux de son esprit.
Alors il voit.
Non, Ils voient.
Les Dix sont reliés.
Ils ne sont qu'un.
Et ils se mettent en marche.
Deux vers les Commandants, Trois vers le Héraut, Deux vers Cirwen et le Capitaine, et Quatre vers la colline. Volf' voit à travers eux. Il essaye de les sonder, mais alors qu'il veut sortir, les Dix le retiennent. Il est spectateur.

Hiver tournoi sur lui-même, son épée, plus grande qu'un homme, tranche et massacre quiconque entre dans son rayon, il incarne le fléau des champs de batailles.
Pourtant, un cercle se forme autour de lui, et Trois Guerriers sont face à lui. Ils portent des armures couleur bronze, un cimier blanc orne leurs casques et ils n'ont pour armes que glaives et lances.
Alors, Ils se jettent en avant, un vers la gauche, l'autre vers la droite et le dernier de face. Hiver lance sa lame dans un coup circulaire meurtrier.
Partant de la droite, la lame rencontre le premier Guerrier et le traverse sans même le toucher, tel un mirage. Le même résultat se produit sur celui du centre, et alors que l'épée tranche vers le dernier...
Elle se brise contre l'armure. Dans un fracas, le Héraut regarde, interdit, sa lame se fendre sur toute sa longueur, le coup se faire sentir dans ses bras, et son arme se briser, comme une miroir.
La riposte ne se fait pas attendre, et trois lances viennent le transpercer, alors que profitant de cet avantage, les Trois le soulève de terre et l'abatte sur le sol.

" Tu n'es rien, vous n'êtes rien, Nous sommes Tout et Tous. Ton Régiment n'est qu'un ramassis de déchets. Regarde les mourir Hiver, regarde, toi, ô Héraut Nordique, les tiens sombrer dans Son Esprit, et Son Ombre." scande celui du milieu, d'une voix extrêmement grave.

Au même moment, Den et Sidonay voient s'approcher Deux Guerriers. Le Sorcier lance alors un éclair destructeur qui s'évanouit au contact de l'armure du Guerrier. La lance de lumière de Den, elle, traverse le corps de l'autre comme s'il n'était qu'illusion et plante un Mercenaire en pleine course.
Quelque seconde plus tard, le Serviteur de Méridia tente, en vain, de retenir ses tripes qui tombent sur le sol, tandis que le Vampire n'a plus sa tête sur ses épaules.


Le Capitaine, quant à lui, aperçoit les Deux Guerriers s'avancer vers lui. Automatiquement, il s'évanouit dans l'ombre pour apparaître derrière eux... Et un glaive transperce son œil droit, puis, une botte d'acier envoie d'un coup de pied le corps du Capitaine plus loin.
Cirwen, assistant à cette scène, se rue vers eux, un cri bestial sortant de sa gorge tandis que sa lame plonge vers le thorax d'un Guerrier... qui lui coupe la main d'un revers du glaive. Alors elle entame sa transformation, mais le glaive du deuxième Guerrier y met fin en se plantant dans son crâne.


Volf' se retrouve alors propulsé dans son corps tandis que les Quatre grimpent la colline, droit vers lui.
Burzum charge deux des Quatre, les soulevant de terre et les envoyant en contrebas. Puis alors qu'il s'élance vers eux, ces derniers reparaissent devant lui, leurs glaives dans son ventre. Alors, l'Orque saisit à la gorge les deux Guerrier, et alors qu'il serre... Ses doigts se brisent sur eux. Stupéfait, il tombe à genoux, et sa gorge est tranchée.
Pendant ce temps, Lylia se fond dans l'ombre pour reparaître derrière l'un des deux autres, mais un coup de coude l'accueil et alors que l'air quitte ses poumons, la lance du dernier des Quatre traverse son crâne.

Le Lieutenant voit alors les Quatre se dresser à quelques mètres de lui. Ils plantent leurs lances dans le sol, dans un geste parfaitement coordonné, et retirent leurs heaumes...


Volfsön se réveille en sursaut, le regard fou, et reste interdit.
Face à lui.
Dans sa chambre.
Là.
Les Dix.
L'un d'eux s'avance vers le bord du lit, une dague entre les mains, et dans une lente mélopée :
" Puisses-tu découvrir Ses Limbes comme nous parcourons Son Monde, puisses-tu trouver Sa Rédemption, dans l'Ombre de Sa divine personne, car notre Maître t'aime, autant qu'Il nous aime. Bientôt, les Dix seront Onze, et Il reviendra. Chasse toute Lumière mon Frère, car ta Vie commence avec Lui, dans Ses bras." chante-t-il tandis que lentement, les vingts centimètres d'acier pénètrent la chair du Sorcier, qui ne réagit pas.
Les Dix disparaissent, tels des mirages.
Seul reste le Lieutenant, sur son lit, sa dague de combat plantée en plein cœur, tenue fermement pas ses propres mains.
avatar
Volfsön
Lieutenant
Lieutenant

Messages : 383
Date d'inscription : 11/02/2016
Age : 20
Localisation : Avignon

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Rêve ou réalité ?

Message par HiverFatalII le Sam 15 Oct 2016 - 18:46

OH BORDEL DE MERDE !!!

TROP MALADE JVEUX LA SUITE !!!

xD Plus sérieusement je suis en plein dedans là ^^. Je m'imagine tout si facilement Smile Et je me prend facilement au jeu.

Vivement le reste frère ^^

_________________
J'ai vaincu la mort par cent fois...
Et je la vainquerai encore...
L'éternel hiver de mon existence...
Ne prendra jamais fin...

L'immortalité est une malédiction...
Pas une bénédiction...
Parce que la vie est un enfer...
Qui veut vivre en enfer pour l'éternité ?...
avatar
HiverFatalII
Héraut
Héraut

Messages : 296
Date d'inscription : 21/12/2015
Localisation : Canada

Voir le profil de l'utilisateur http://leregimentperdu.1fr1.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: Rêve ou réalité ?

Message par Volfsön le Sam 15 Oct 2016 - 19:01

Vraiment ça vous plaît ? Very Happy
avatar
Volfsön
Lieutenant
Lieutenant

Messages : 383
Date d'inscription : 11/02/2016
Age : 20
Localisation : Avignon

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Rêve ou réalité ?

Message par Ujimushi le Dim 16 Oct 2016 - 8:25

("plante un Mercenaire en pleine course"... Oups ? xD

Franchement c'est topissime !! T'as un talent d'écriture pour ce genre de trucs c'est dingue. On est vraiment happé dedans ! J'ai hâte de connaître le fin mot de l'histoire moi. Enfin, surtout ce que ça va donner en roleplay en jeu aussi ! :p)

_________________
Rouge comme le sang,
Blanc comme les os,
Rouge comme la solitude,
Blanc comme le silence,
Rouge comme les nerfs d’une bête,
Blanc comme le cœur d’un dieu,
Rouge comme la haine qui se déverse,
Blanc comme une blessure qui se glace,
Rouge comme les ombres dévorant la nuit,
Blanc comme un soupir transperçant la lune,
Blanc qui étincelle et Rouge qui tombe.
avatar
Ujimushi
Commandant
Commandant

Messages : 779
Date d'inscription : 23/12/2015
Localisation : Troyes, France

Voir le profil de l'utilisateur http://leregimentperdu.1fr1.net/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Rêve ou réalité ?

Message par Volfsön le Dim 16 Oct 2016 - 15:30

Merci ><
avatar
Volfsön
Lieutenant
Lieutenant

Messages : 383
Date d'inscription : 11/02/2016
Age : 20
Localisation : Avignon

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Rêve ou réalité ?

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum