Abattre les faibles

Aller en bas

Abattre les faibles

Message par Volfsön le Lun 9 Juil 2018 - 17:09

Le Défilé du Déchu baignait dans la douce lueur du crépuscule. Les écuries étaient pleines, et par-ça et là, quelques tentes arborant le Flocon occupaient la plaine. Il n'était pas rare de retrouver un bon nombre de mercenaires du Régiment Perdu dans cette petite bourgade, car autrefois, c'était un lieu unique, avec une Taverne occupée par tous les frères et sœurs d'armes de la compagnie, et un village baignant dans les couleurs du Régiment. Mais depuis que le Bastion avait été acheté, et rénové, la plupart des mercenaires présents ici n'étaient que de passage, et les permanences assurées par les habitants du Défilé du Déchu (car nombreux étaient les mercenaires à avoir fondé une famille dans la bourgade) ne représentaient qu'une petite partie des effectifs de la troupe.

C'était donc un début de soirée comme une autre. L'auberge fournissait à boire et à manger, des mercenaires riaient et s'exerçaient, des enfants sautaient dans les bras de leurs mères et des chants s'entendaient de loin dans les environs. L'astre solaire descendait doucement dans le ciel et les lunes annonçaient une nuit lumineuse. Les ombres s'étiraient, et un léger vent apportait une odeur de viande grillée et de bière dans le village.

Arrivant seul, à pieds, un immense Rougegarde marchait d'un pas déterminé vers les tentes, un sourire en coin. Ses traits étaient durs, et il ne portait aucun tabard.
Alors qu'il arrivait près du premier feu de camp, une épée apparue dans ses mains et d'un geste sec, deux têtes volèrent aux pieds d'une Recrue qui recula en tremblant.
Ainsi débuta l'un des plus grand carnage.
Hommes, femmes, enfants, vieillards, tous passèrent au fil de l'épée du guerrier inconnu, même les plus aguerris des mercenaires ne purent rien et très vite, les tentes brûlèrent et les cris cessèrent.

D'une bourgade de presque cent habitants, la population était désormais nulle.
Pas un seul survivant.
Pas un seul cadavre honoré.

Le lendemain, il n'y avait plus aucune trace du Rougegarde, mais des dizaines de corps décapités, et amassé devant un arbre aux pendus... Chaque branches portaient un cadavre cloué par le bras.

Des tabards noirs du Régiment, il n'y avait nulle trace.
avatar
Volfsön
Soldat
Soldat

Messages : 444
Date d'inscription : 11/02/2016
Age : 21
Localisation : Avignon

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Abattre les faibles

Message par Shayddy le Lun 9 Juil 2018 - 17:24

Mhmm...

_________________
Oeil pour oeil, croc pour croc.
avatar
Shayddy
Intendant
Intendant

Messages : 122
Date d'inscription : 09/06/2017
Age : 24
Localisation : Alsace

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Abattre les faibles

Message par Den'Shi Ujimushi le Lun 9 Juil 2018 - 17:45

Je pressens une fourberie avec nos tabards de beaux gosses.

_________________
Rouge comme le sang,
Blanc comme les os,
Rouge comme la solitude,
Blanc comme le silence,
Rouge comme les nerfs d’une bête,
Blanc comme le cœur d’un dieu,
Rouge comme la haine qui se déverse,
Blanc comme une blessure qui se glace,
Rouge comme les ombres dévorant la nuit,
Blanc comme un soupir transperçant la lune,
Blanc qui étincelle et Rouge qui tombe.
avatar
Den'Shi Ujimushi
Commandant
Commandant

Messages : 985
Date d'inscription : 23/12/2015
Localisation : Lorraine, France

Voir le profil de l'utilisateur http://leregimentperdu.1fr1.net/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Abattre les faibles

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum